Accéder au contenu
Clients

Bodyguard.ai : modérer le contenu des réseaux sociaux en temps réel avec Google Cloud

4 juillet 2023
https://storage.googleapis.com/gweb-cloudblog-publish/images/databases_2022_HTRs5Tr.max-2500x2500.jpg
Google Cloud Content & Editorial

Contactez-nous

Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez vous développer, découvrez comment gagner en productivité avec Google Cloud ou contactez notre équipe commerciale.

Commencer ici

Fondée en 2018, Bodyguard.ai  aide les entreprises à lutter contre les contenus toxiques sur les réseaux sociaux. Pour y parvenir, la start-up niçoise a mis au point une solution basée sur l’intelligence artificielle qui combine expertise linguistique et analyse contextuelle. Menaces, racisme, misogynie, insultes, harcèlement moral et sexuel mais aussi spams, arnaques et publicités indésirables… Bodyguard.ai  est capable de modérer les contenus en temps réel, avant qu’ils ne soient vus. Sa technologie innovante peut également être personnalisée, en fonction du niveau de modération souhaité par le client.

Accompagner le changement de modèle économique

Proposée gratuitement aux particuliers dans un premier temps, la solution de Bodyguard.ai  a pris un tournant en 2020 quand la société a décidé de s’adresser aux entreprises. Anticipant un succès qui ne s’est pas démenti depuis le lancement de son offre commerciale, Bodyguard.ai  a cherché à renforcer sa plateforme. « Nous basculions dans un modèle payant avec des contraintes, des volumes et des engagements qui n’étaient clairement plus les mêmes », explique Matthieu Boutard, co-fondateur et directeur général de la société.

Afin de gagner en scalabilité et évolutivité, Bodyguard.ai  a redéveloppé sa solution avec la technologie des conteneurs. « Mais il nous fallait aussi un nouveau prestataire cloud, doté d’une solution Kubernetes performante et d’un large éventail de services managés pour éviter les pertes de temps en maintenance et accélérer les déploiements », ajoute Matthieu Boutard.

Dès 2018, la jeune société avait adopté Google Workspace pour optimiser la productivité de ses collaborateurs. Un choix murement réfléchi, ainsi que l’explique le co-fondateur de la société : « Nous avons mis l’accent sur l’organisation du travail et la collaboration entre les équipes, qu’il s’agisse d’accès et de partage de documents, de gestion des messages ou de création de groupes de travail. La proposition de valeur de Google Workspace répondait parfaitement à nos besoins et n’a cessé de contribuer ces dernières années au succès de nos équipes ».

À l’heure du choix d’un prestataire de cloud pour accompagner le développement de son nouveau modèle économique, Bodyguard.ai  s’est tout naturellement tourné vers Google Cloud, non sans avoir préalablement vérifié que, là encore, l’éventail des services proposés répondait parfaitement à ses attentes.

Modérer plus de 10 millions de commentaires en temps réel par jour 

La qualité et la richesse de l’implémentation de Kubernetes par Google Cloud à travers GKE ont forcément joué un rôle important dans le choix de la société, d’autant que l’intégration à Terraform favorisait l’industrialisation des déploiements. « Notre force est dans le développement de fonctionnalités innovantes à valeur ajoutée pour nos clients, pas dans le maintien d’infrastructures pour héberger notre plateforme », souligne Jérôme Quéré, Engineering Manager - Platform Team de Bodyguard.ai .

Mais la start-up avait aussi besoin d’un partenaire de confiance, sur lequel elle pouvait s’appuyer pour tenir la promesse faite à ses clients. « Notre technologie analyse et modère les contenus en temps réel, c’est notre promesse de valeur car une fois le message toxique publié, il est trop tard pour agir », rappelle Jérôme Quéré. « Nous devons donc être capables de comprendre et intervenir sur un contenu en moins de 200 millisecondes afin de protéger efficacement nos clients. Autrement dit, nous avons besoin de disponibilité et de rapidité, et plus globalement, d’un partenaire de confiance ».

La contrainte de performances est d’autant plus prégnante pour Bodyguard.ai  que la société gère plus de 10 millions de commentaires par jour. Afin d’optimiser les temps de réponse sans trop solliciter ses bases de données, elle utilise Cloud Memorystore pour Redis, un service entièrement managé permettant de créer des caches pour un accès aux données en moins d'une milliseconde.

Libérer le potentiel d’évolution avec la richesse des services managés de Google Cloud

Complexe, l’architecture applicative de Bodyguard.ai  n’a cessé d’évoluer depuis son basculement dans Google Cloud. Outre les nombreux services managés de gestion des données (BigQuery, CloudSQL, BigLake), la société utilise Cloud Identity and Access Management (IAM) de Google Cloud pour renforcer la sécurité et gérer les droits de ses collaborateurs à l’ensemble des ressources de l’organisation.  Elle s’appuie également sur la simplicité de mise en œuvre et l’énorme capacité de montée en charge du service de messagerie entre applications Pub/Sub pour optimiser les performances et la fiabilité de son architecture.

Ambitieuse, la société a levé 9 millions d’euros en 2022 pour se développer à l’international et mettre au point une solution de modération des contenus audios et visuels. « Bodyguard.ai  est une start-up et comme toute jeune entreprise qui se respecte, nous devons avoir la capacité de réagir à toutes les évolutions. Notre ambition est d'anticiper ces évolutions et de modérer les contenus sur les nouvelles plateformes qui pourraient voir le jour », explique Matthieu Boutard. « Dans cette perspective, l’agilité, l’innovation et la réactivité de Google Cloud constituent des atouts essentiels pour nous : quoi que nous réserve l’avenir, nous savons que nous trouverons chez Google Cloud la solution pour nous aider à relever le challenge ».

Et ce, en profitant des avantages des services managés qui accélèrent le déploiement tout en affranchissant la société des contraintes d’administration. « C’est un point particulièrement important pour les start-up qui ont souvent des ressources limitées », précise Jérôme Quéré. « Grâce aux services managés, nous avons pu multiplier par 10 notre capacité de traitement et concevoir une plateforme de données qui nous permet d’être data-driven dans toutes nos décisions en moins d’un an ! »

Enrichir l’offre de services et expansion internationale

Forte de sa nouvelle infrastructure hautement scalable, Bodyguard.ai  a atteint le million d’ARR (Annual Recurring Revenue) dès sa deuxième année d’activité commerciale. En pleine croissance, elle a multiplié ses revenus par trois entre 2021 et 2022 et compte désormais quelques clients de renom en France et à l’étranger, dont la Ligue de Football Professionnel, le Tournoi de Roland Garros, Décathlon ou encore Ankama.

Aujourd’hui, son regard se tourne vers l’international et la société mise sur la présence globale de Google Cloud pour continuer à offrir les mêmes performances partout dans le monde. « Nous allons distribuer notre infrastructure au plus proche du client afin de pouvoir continuer à modérer en temps réel », précise Matthieu Boutard.

Autre grand chantier, Bodyguard.ai  veut enrichir son offre de nouveaux services d’analyse, ce qui suppose de scanner tous les commentaires stockés pour en tirer des informations. « C’est notre prochain grand défi technologique car on parle de volumétries colossales avec des requêtes exécutées en temps réel », explique Jérôme Quéré, « Nous étudions actuellement la possibilité de combiner les fonctionnalités de Big Table et Big Query afin de parvenir à une solution à la fois performante et économique ». De la même façon, la société se penche actuellement sur le potentiel des LLM (Large Language Models) pour innover.

« Notre objectif est de proposer une solution de modération contextuelle et instantanée, aussi précise que l’homme. Avec Google Cloud, nous sommes certains de disposer de la fiabilité, des performances et de la richesse fonctionnelle indispensables pour continuer à enrichir notre offre et à croitre en toute sérénité », conclut Matthieu Boutard.

Publié dans