Guide de démarrage rapide avec cbt

Si vous découvrez Cloud Bigtable, ce guide de démarrage rapide peut vous aider à vous familiariser avec les principes de base que vous utiliseriez à grande échelle dans un environnement de production.

L'outil cbt vous permet de travailler directement avec Cloud Bigtable, sans avoir à compiler et lancer un exécutable. Dans ce guide de démarrage rapide, vous effectuez les actions suivantes :

  • Connexion à une instance Cloud Bigtable
  • Tâches d'administration de base
  • Écriture de données dans une table
  • Lecture des données d'une table

Vous pouvez suivre ce guide de démarrage rapide dans Cloud Shell ou dans une fenêtre de terminal local.

  1. Sélectionnez ou créez un projet GCP. Si vous ne comptez pas conserver les ressources que vous créez dans ce guide, créez un projet. Une fois ce guide de démarrage rapide terminé, vous pourrez supprimer ce projet.

    Accéder à la page de sélection du projet

  2. Vérifiez que la facturation est activée pour votre projet Google Cloud. Découvrez comment vérifier que la facturation est activée pour votre projet.

  3. Activez les API Cloud Bigtable et Cloud Bigtable Admin

    Activer les API

  4. Une fois les API activées, cliquez sur Passer à l'étape "Identifiants".

  5. Sur la page Identifiants, répondez aux questions suivantes (obligatoires) :

    1. En réponse à la question "Quelle API utilisez-vous ?", sélectionnez API Cloud Bigtable.
    2. Répondez à la question portant sur App Engine ou Compute Engine. Dans le cadre de ce guide de démarrage rapide, vous n'allez pas les utiliser.
    3. Cliquez ensuite sur De quels identifiants ai-je besoin ?.
    4. Si vous êtes invité à créer un compte de service, fournissez les informations suivantes :
      1. Choisissez un nom pour votre compte de service.
      2. Comme Rôle, choisissez Cloud Bigtable > Administrateur Bigtable.
      3. Comme Type de clé, sélectionnez l'option JSON.
      4. Cliquez sur Continuer.
      5. Enregistrez le fichier JSON du compte de service que vous venez de créer dans votre répertoire HOME local ou à l'emplacement de votre choix.
    5. Si vous n'êtes pas invité à créer un compte de service, cliquez sur OK.
  6. Ouvrez une fenêtre de terminal, en local ou avec Cloud Shell :

    Ouvrir Cloud Shell

  7. Si vous utilisez une fenêtre de terminal local mais que vous n'avez pas encore installé le SDK Cloud et l'outil cbt, faites-le maintenant. Si vous utilisez Cloud Shell, ces outils sont préinstallés et vous pouvez ignorer les étapes ci-dessous.

    1. Installer le SDK Cloud

    2. Installer l'outil de ligne de commande cbt :

      gcloud components update
      gcloud components install cbt

Créer une instance Cloud Bigtable

  1. Accédez à la page Créer une instance dans Google Cloud Console.

    Créer une instance

  2. Dans le champ Nom de l'instance, saisissez Quickstart instance.

  3. Dans le champ ID d'instance, saisissez quickstart-instance.

  4. Comme Type de stockage, sélectionnez SSD.

  5. Dans le champ ID de cluster, saisissez quickstart-instance-c1.

  6. Dans le champ Région, sélectionnez une région à proximité de votre emplacement.

  7. Comme Zone, sélectionnez une zone au sein de la région choisie ci-dessus.

  8. Cliquez sur Créer pour créer l'instance.

Se connecter à l'instance

  1. Configurez cbt pour utiliser votre projet et votre instance en créant un fichier .cbtrc, en remplaçant project-id par l'ID du projet dans lequel vous avez créé votre instance Cloud Bigtable :

       echo project = project-id > ~/.cbtrc
       echo instance = quickstart-instance >> ~/.cbtrc

  2. Vérifiez que vous avez correctement configuré le fichier .cbtrc :

       cat ~/.cbtrc

    Le terminal affiche le contenu du fichier .cbtrc, qui doit ressembler à ce qui suit :

    project = project-id
    instance = quickstart-instance

    Vous pouvez maintenant utiliser l'outil cbt avec l'instance.

Lire et écrire des données

Cloud Bigtable enregistre les données dans des tables contenant des lignes. Chaque ligne est identifiée par une clé de ligne.

Les données d'une ligne sont organisées en familles de colonnes, qui sont des groupes de colonnes. Un qualificatif de colonne identifie une seule colonne au sein d'une famille.

Il peut exister plusieurs versions horodatées de la valeur à l'intersection d'une ligne et d'une colonne. Chaque version est appelée cellule.

  1. Créez une table nommée my-table.

       cbt createtable my-table

  2. Répertoriez vos tables :

       cbt ls

    La commande affiche un résultat semblable à celui-ci :

        my-table

  3. Ajoutez une famille de colonnes nommée cf1 :

       cbt createfamily my-table cf1

  4. Répertoriez vos familles de colonnes :

       cbt ls my-table

    La commande affiche un résultat semblable à celui-ci :

        Family Name     GC Policy
        -----------     ---------
        cf1             <never>

  5. Placez la valeur test-value dans la ligne r1 en utilisant la famille de colonnes cf1 et le qualificatif de colonne c1 :

       cbt set my-table r1 cf1:c1=test-value

  6. Utilisez la commande cbt read pour lire les données que vous avez ajoutées à la table :

       cbt read my-table

    L'interface système affiche un résultat semblable à celui-ci :

        ----------------------------------------
        r1
          cf1:c1                                   @ 2019/11/26-15:05:38.840000
            "test-value"

    Un horodatage est ajouté automatiquement car vous n'en avez pas spécifié vous-même.

Effectuer un nettoyage

Pour éviter que les ressources utilisées dans ce guide de démarrage rapide soient facturées sur votre compte Google Cloud, supprimez l'instance. Dès lors que vous supprimez le fichier .cbtrc, vous êtes prêt à travailler sur un autre projet.

  1. Supprimez la table my-table :

       cbt deletetable my-table

  2. Supprimez l'instance :

       cbt deleteinstance quickstart-instance
  3. Supprimez le fichier .cbtrc :

       rm ~/.cbtrc