Créer une instance Bigtable

Une instance Bigtable est un conteneur pouvant comporter jusqu'à quatre clusters Bigtable. Les instances qui utilisent la réplication disposent de minimum deux clusters, tandis que les instances sans réplication n'en ont qu'un seul.

Cette page explique comment créer une instance avec ou sans réplication. Avant de lire cette page, vous devez avoir pris connaissance de la présentation de Bigtable. Nous vous recommandons également de lire la présentation des instances, clusters et nœuds.

Avant de commencer

Avant de commencer, vous devez préparer votre environnement et effectuer certaines tâches préalables :

  1. Sélectionnez ou créez un projet GCP.

    Accéder à la page de sélection du projet

  2. Vérifiez que la facturation est activée pour votre projet Google Cloud. Découvrez comment vérifier que la facturation est activée pour votre projet.

  3. Activez les API Bigtable et Bigtable Admin.

    Activer les API

  4. Cliquez sur Passer à l'étape "Identifiants".

  5. Sur la page Identifiants, répondez aux questions suivantes (obligatoires) :

    1. En réponse à la question "Quelle API utilisez-vous ?", sélectionnez API Cloud Bigtable.
    2. Répondez à la question portant sur App Engine ou Compute Engine. Dans le cadre de ce guide de démarrage rapide, vous n'allez pas les utiliser.
    3. Cliquez ensuite sur De quels identifiants ai-je besoin ?.
    4. Si vous êtes invité à créer un compte de service, fournissez les informations suivantes :
      1. Choisissez un nom pour votre compte de service.
      2. Comme Rôle, choisissez Cloud Bigtable > Administrateur Bigtable.
      3. Comme Type de clé, sélectionnez l'option JSON.
      4. Cliquez sur Continuer.
      5. Enregistrez le fichier JSON du compte de service que vous venez de créer dans votre répertoire HOME local ou à l'emplacement de votre choix.
    5. Si vous n'êtes pas invité à créer un compte de service, cliquez sur OK.
  6. Si vous souhaitez utiliser les outils de ligne de commande pour Bigtable, installez le SDK Cloud et l'outil de ligne de commande cbt si vous ne l'avez pas déjà fait.

  7. Si vous envisagez d'activer la réplication, procédez comme suit :

  8. Si vous souhaitez utiliser des clés de chiffrement gérées par le client (CMEK) au lieu du chiffrement géré par Google, effectuez les tâches décrites dans Créer une instance utilisant des CMEK et préparez votre ID de clé CMEK avant de créer l'instance. Vous ne pouvez pas ajouter la protection CMEK après la création d'une instance, et vous ne pouvez pas modifier ni remplacer la clé CMEK après sa création.

Créer une instance

Pour créer une instance Bigtable :

Console

  1. Accédez à la page "Créer une instance" dans Google Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une instance"

  2. Entrez un nom pour l'instance.

    Cloud Console affiche ce nom pour identifier votre instance.

  3. Entrez un ID d'instance.

    L'ID d'instance est un identifiant permanent pour l'instance.

  4. Cliquez sur Continuer.

  5. Choisissez d'utiliser un disque SSD ou HDD pour vos clusters. Dans la plupart des cas, il est préférable de choisir un disque SSD. Ce choix est définitif. En savoir plus

  6. Cliquez sur Continuer.

  7. Entrez un ID de cluster pour le premier cluster.

    L'ID de cluster est un identifiant permanent pour le cluster.

  8. Choisissez la région et la zone dans lesquelles le premier cluster sera exécuté.

    Si vous envisagez d'utiliser la réplication dans une seule région, assurez-vous que Bigtable est disponible dans au moins une autre zone de cette région. Voir la liste des zones

  9. Choisissez le nombre de nœuds Bigtable pour le premier cluster. Si vous ne savez pas de combien de nœuds vous avez besoin, utilisez la valeur par défaut. Vous pourrez ajouter des nœuds ultérieurement. En savoir plus

  10. Si vous souhaitez protéger votre instance à l'aide des CMEK au lieu du chiffrement géré par Google, procédez comme suit :

    1. Cliquez sur Afficher les options de chiffrement.
    2. Cochez la case située à côté de l'option Utiliser une clé de chiffrement gérée par le client (CMEK).
    3. Sélectionnez ou saisissez l'ID de ressource de la clé CMEK souhaité pour l'instance. Vous ne pourrez pas l'ajouter ultérieurement.
    4. Si vous êtes invité à accorder l'autorisation au compte de service de la clé CMEK, cliquez sur Accorder. Pour effectuer cette tâche, votre compte utilisateur doit disposer du rôle d'administrateur Cloud KMS.
    5. Cliquez sur Enregistrer.
  11. Pour activer la réplication maintenant, cliquez sur Ajouter un cluster, saisissez les paramètres du deuxième cluster, puis cliquez sur Ajouter. Répétez cette étape pour créer jusqu'à quatre clusters dans l'instance. Vous pouvez également activer la réplication ultérieurement en ajoutant un cluster.

    Les clusters d'une instance doivent se situer dans des zones uniques. Vous pouvez créer un cluster supplémentaire dans toute zone où Bigtable est disponible. Si le bouton Ajouter un cluster est désactivé, modifiez la zone de votre premier cluster.

  12. Cliquez sur Create (Créer) pour créer l'instance.

  13. Ensuite, examinez les paramètres de réplication dans le profil d'application par défaut pour vérifier qu'ils sont adaptés à votre cas d'utilisation de la réplication. Vous devrez peut-être mettre à jour le profil d'application par défaut ou créer des profils d'application personnalisés.

gcloud

  1. Commencez par créer une instance à cluster unique. Utilisez la commande bigtable instances create pour créer une instance :

    gcloud bigtable instances create INSTANCE_ID \
        --display-name=DISPLAY_NAME \
        [--cluster-config=id=CLUSTER_ID,zone=CLUSTER_ZONE,[nodes=CLUSTER_NUM_NODES,kms-key=KMS_KEY]] \
        [--cluster-storage-type=CLUSTER_STORAGE_TYPE] \
    

    Indiquez les éléments suivants :

    • INSTANCE_ID : identifiant permanent de l'instance
    • DISPLAY_NAME : nom lisible permettant d'identifier l'instance dans Cloud Console.
    • CLUSTER_ID : identifiant permanent du cluster.
    • CLUSTER_ZONE : zone dans laquelle le cluster est exécuté.

      Si vous envisagez d'utiliser la réplication dans une seule région, assurez-vous que Bigtable est disponible dans au moins une autre zone de cette région. Voir la liste des zones

    La commande accepte les options facultatives suivantes :

    • --cluster-config=nodes=CLUSTER_NUM_NODES : nombre de nœuds du cluster. Chaque cluster d'une instance doit comporter un ou plusieurs nœuds. La valeur par défaut est 1. Si vous ne savez pas de combien de nœuds vous avez besoin, utilisez la valeur par défaut. Vous pourrez ajouter des nœuds ultérieurement. En savoir plus
    • --cluster-config=kms-key=KMS_KEY : ID de clé CMEK. Utilisez-la si vous souhaitez que l'instance soit protégée par une clé CMEK. Vous ne pourrez pas l'ajouter ultérieurement. En savoir plus

    • --cluster-storage-type=CLUSTER_STORAGE_TYPE : type de stockage à utiliser pour le cluster. Chaque cluster d'une instance doit utiliser le même type de stockage. Accepte les valeurs SSD et HDD. La valeur par défaut est SSD.

      Dans la plupart des cas, la valeur par défaut est la plus appropriée. Ce choix est définitif. En savoir plus

  2. Si vous souhaitez activer la réplication pour une instance de production, exécutez la commande bigtable clusters create pour ajouter un cluster :

    gcloud bigtable clusters create CLUSTER_ID \
        --instance=INSTANCE_ID \
        --zone=ZONE \
        [--num-nodes=NUM_NODES] \
        [--kms-key=KMS_KEY] \
        [--project=PROJECT]
    

    Indiquez les éléments suivants :

    • CLUSTER_ID : identifiant permanent du cluster.
    • INSTANCE_ID : identifiant permanent de l'instance que vous venez de créer.
    • ZONE : zone dans laquelle le cluster est exécuté.

      Les clusters d'une instance doivent se situer dans des zones uniques. Vous pouvez créer un cluster supplémentaire dans toute zone où Bigtable est disponible. Par exemple, si le premier cluster se trouve dans la zone us-east1-b, vous pouvez choisir une zone différente dans la même région, telle que us-east1-c, ou une zone située dans une région distincte, telle que europe-west2-a.

      Exception : Si l'instance est protégée par une clé de chiffrement gérée par le client, la zone doit se trouver dans la même région que la clé CMEK. En savoir plus

    La commande accepte les options facultatives suivantes :

    • --num-nodes=NUM_NODES : nombre de nœuds du cluster. Chaque cluster d'une instance doit comporter un ou plusieurs nœuds.

      Dans de nombreux cas, chaque cluster d'une instance doit avoir le même nombre de nœuds, mais il existe des exceptions. En savoir plus sur les nœuds et la réplication

    • --kms-key=KMS_KEY : clé CMEK utilisée par l'instance. Vous pouvez uniquement ajouter des clusters utilisant des clés CMEK aux instances déjà protégées de la sorte.

    • --project=PROJECT : projet de création du cluster s'il diffère du projet actuel.

  3. Répétez l'étape précédente pour créer jusqu'à quatre clusters dans l'instance.

  4. Ensuite, examinez les paramètres de réplication dans le profil d'application par défaut pour vérifier qu'ils sont adaptés à votre cas d'utilisation de la réplication. Vous devrez peut-être mettre à jour le profil d'application par défaut ou créer des profils d'application personnalisés.

cbt

  1. Commencez par créer une instance à cluster unique. Utilisez la commande createinstance pour créer une instance :

    cbt createinstance INSTANCE_ID DISPLAY_NAME CLUSTER_ID CLUSTER_ZONE \
        CLUSTER_NUM_NODES CLUSTER_STORAGE_TYPE
    

    Indiquez les éléments suivants :

    • INSTANCE_ID : identifiant permanent de l'instance
    • DISPLAY_NAME : nom lisible permettant d'identifier l'instance dans Cloud Console.
    • CLUSTER_ID : identifiant permanent du cluster.
    • CLUSTER_ZONE : zone dans laquelle le cluster est exécuté.

      Si vous envisagez d'utiliser la réplication dans une seule région, assurez-vous que Bigtable est disponible dans au moins une autre zone de cette région. Voir la liste des zones

    • CLUSTER_NUM_NODES : nombre de nœuds du cluster. Chaque cluster d'une instance doit comporter un ou plusieurs nœuds. Si vous ne savez pas de combien de nœuds vous avez besoin, utilisez la valeur par défaut. Vous pourrez ajouter des nœuds ultérieurement. En savoir plus

    • CLUSTER_STORAGE_TYPE : type de stockage à utiliser pour le cluster. Chaque cluster d'une instance doit utiliser le même type de stockage. Accepte les valeurs SSD et HDD. Dans la plupart des cas, il est préférable de choisir SSD. Ce choix est définitif. En savoir plus

  2. Pour activer la réplication, utilisez la commande createcluster afin d'ajouter un cluster :

    
    cbt -instance=INSTANCE_ID createcluster CLUSTER_ID ZONE NUM_NODES STORAGE_TYPE
    
    

    Indiquez les éléments suivants :

    • INSTANCE_ID : identifiant permanent de l'instance que vous venez de créer.
    • CLUSTER_ID : identifiant permanent du cluster.
    • ZONE : zone dans laquelle le cluster est exécuté.

      Les clusters d'une instance doivent se situer dans des zones uniques. Vous pouvez créer un cluster supplémentaire dans toute zone où Bigtable est disponible. Par exemple, si le premier cluster se trouve dans la zone us-east1-b, vous pouvez choisir une zone différente dans la même région, telle que us-east1-c, ou une zone située dans une région distincte, telle que europe-west2-a.

    • NUM_NODES : nombre de nœuds du cluster. Chaque cluster d'une instance doit comporter un ou plusieurs nœuds.

      Dans de nombreux cas, chaque cluster d'une instance doit avoir le même nombre de nœuds, mais il existe des exceptions. En savoir plus sur les nœuds et la réplication

    • STORAGE_TYPE : type de stockage à utiliser pour le cluster. Chaque cluster d'une instance doit utiliser le même type de stockage. Accepte les valeurs SSD et HDD.

  3. Ensuite, examinez les paramètres de réplication dans le profil d'application par défaut pour vérifier qu'ils sont adaptés à votre cas d'utilisation de la réplication. Vous devrez peut-être mettre à jour le profil d'application par défaut ou créer des profils d'application personnalisés.

Étape suivante