Créer un poste de travail virtuel Linux

Ce tutoriel explique comment créer un poste de travail virtuel exécutant CentOS 7 dans Google Cloud et disposant d'un écran virtuel. Si vous devez exécuter des applications nécessitant un appareil d'affichage, mais qui n'ont pas besoin de toute la puissance d'un GPU coûteux, une machine virtuelle (VM) dotée d'un écran virtuel est la solution idéale.

Pour créer un poste de travail Windows, consultez la page Créer un poste de travail Windows virtuel.

Après avoir créé le poste de travail virtuel, vous apprendrez à y accéder à distance à l'aide du protocole PC-over-IP (PCoIP) développé par Teradici. Il s'agit d'un protocole de bureau à distance largement utilisé dans le secteur des médias et du divertissement, la visualisation architecturale, la finance, ainsi que les services gouvernementaux et médicaux. Le protocole PCoIP offre des fonctionnalités essentielles aux charges de travail qui exigent un affichage mêlant qualité sans perte et justesse des couleurs.

Objectifs

  • Créer une instance Compute Engine, qui va servir de base à un poste de travail virtuel.
  • Installer l'outil Cloud Access Software de Teradici sur le poste de travail virtuel.
  • Se connecter au poste de travail virtuel à l'aide du client Teradici PCoIP ou d'un client zéro, c'est-à-dire un type de point de terminaison matériel.

Coûts

Ce tutoriel utilise les composants facturables suivants de Google Cloud :

Vous pouvez utiliser le Simulateur de coût pour générer une estimation du coût en fonction de votre utilisation prévue. Au moment de la rédaction de cet article, le coût approximatif d'une configuration de poste de travail classique telle qu'illustrée dans ce tutoriel est de 0,30 $ par heure.

Les ressources qui composent le poste de travail virtuel et les facteurs qui influent sur les coûts de ce tutoriel sont les suivants :

La sortie Internet représente les données qui transitent de votre poste de travail virtuel vers votre client d'affichage local et qui sont facturées aux tarifs de sortie Internet. Les variables qui influent sur la sortie des données pendant une session PCoIP sont la bande passante, la résolution d'écran, le nombre de moniteurs d'affichage, les applications utilisées et le type d'activité effectuée sur chaque moniteur. Les coûts liés à la configuration du poste de travail virtuel que vous créez dans ce tutoriel sont basés sur une utilisation moyenne de 10 Mbit/s. Le guide de planification des sessions de Teradici (en anglais) peut vous aider à comprendre les différentes exigences liées aux charges de travail.

Vous devez également disposer d'une licence Cloud Access Software de Teradici. Si vous ne possédez pas encore de licence, vous pouvez vous inscrire pour obtenir une licence d'évaluation ou contacter votre représentant Teradici. Vous recevrez un code d'inscription vous permettant de bénéficier d'un essai de 60 jours pour ce poste de travail virtuel.

Avant de commencer

Ce tutoriel utilise les commandes gcloud et gsutil, que vous pouvez exécuter à partir d'une instance Cloud Shell lancée depuis Google Cloud Console. Si vous souhaitez utiliser gcloud et gsutil sur votre poste de travail local, installez Google Cloud CLI.

Ce tutoriel vous indique comment exécuter des commandes dans Cloud Shell. Adaptez les instructions si vous utilisez Google Cloud CLI sur votre poste de travail.

  1. Connectez-vous à votre compte Google Cloud. Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de nos produits en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.
  2. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  3. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier si la facturation est activée sur un projet.

  4. Activez l'API Compute Engine

    Activer l'API

  5. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  6. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier si la facturation est activée sur un projet.

  7. Activez l'API Compute Engine

    Activer l'API

Assurez-vous également de disposer des éléments suivants :

  • Un projet Cloud avec un quota autorisant quatre processeurs virtuels dans la zone sélectionnée
  • Un navigateur Google Chrome pour accéder à Cloud Console
  • Un client zéro Teradici, ou le dernier client logiciel Teradici pour Windows, Mac ou Linux, afin d'accéder au poste de travail virtuel.
  • Une licence Cloud Access Software de Teradici. Vous pouvez obtenir une licence d'essai comme décrit précédemment dans la section Coûts.

Architecture

Le schéma suivant présente les composants utilisés dans ce tutoriel pour déployer un poste de travail virtuel unique. Les composants facultatifs présentés dans le schéma offrent différentes manières de se connecter au poste de travail virtuel, des espaces de stockage d'objets et de stockage partagé, ainsi qu'une instance de VM supplémentaire pour diffuser des licences tierces.

Architecture de l'infrastructure du poste de travail virtuel

Créer un poste de travail virtuel

L'agent standard de Teradici, que vous installerez sur votre poste de travail virtuel plus loin dans ce tutoriel, nécessite d'activer le transfert IP et d'autoriser le trafic du serveur HTTPS lors de la création du poste de travail virtuel.

  1. Ouvrez Cloud Shell.

    Accéder à Cloud Shell

  2. Définissez la zone que vous souhaitez utiliser plus tard pour créer votre poste de travail virtuel :

    gcloud config set compute/zone zone
    

    Remplacez zone par le nom de la zone choisie, par exemple us-west2-b.

  3. Dans Cloud Shell, créez l'instance Compute Engine pour le poste de travail virtuel :

    gcloud compute instances create instance-name \
        --machine-type=machine-type \
        --enable-display-device \
        --can-ip-forward \
        --tags=https-server \
        --image-project=image-project \
        --image-family=image-family \
        --boot-disk-size=size \
        --boot-disk-type=book-disk-type
    

    Remplacez les éléments suivants :

    Exemple :

    gcloud compute instances create test-vws \
        --machine-type=n1-standard-4 \
        --enable-display-device \
        --can-ip-forward \
        --tags=https-server \
        --image-project=centos-cloud \
        --image-family=centos-7 \
        --boot-disk-size=50 \
        --boot-disk-type=pd-standard
    

    Une fois le poste de travail virtuel créé, l'état de l'ordinateur s'affiche Le résultat ressemble à ce qui suit :

    Created https://www.googleapis.com/compute/v1/projects/project/zones/zone/instances/test-vws.
    NAME      ZONE        MACHINE_TYPE   PREEMPTIBLE  INTERNAL_IP  EXTERNAL_IP   STATUS
    test-vws  us-west2-b  n1-standard-4               10.168.0.1   203.0.113.1  RUNNING
    

    Le poste de travail virtuel est créé sur le réseau VPC par défaut du projet. Si vous souhaitez créer le poste de travail virtuel sur un autre réseau VPC, ajoutez l'option suivante à la commande :

    --network=network
    

    Remplacez network par le nom du réseau à utiliser.

  4. Notez l'adresse IP externe du poste de travail virtuel dans la liste. Vous en aurez besoin dans la suite de ce tutoriel.

    Vous pouvez récupérer cette adresse IP externe à tout moment à partir de Cloud Console.

Se connecter au poste de travail virtuel

Après avoir créé le poste de travail virtuel, vous allez vous connecter à celui-ci pour pouvoir le configurer.

  1. Dans Cloud Shell, connectez-vous au nouveau poste de travail virtuel :

    gcloud compute ssh test-vws
    
  2. Définissez le mot de passe de votre compte. Le client Teradici PCoIP nécessite de définir un mot de passe utilisateur.

    sudo passwd `whoami`
    

    Lorsque vous y êtes invité, saisissez un mot de passe. Vous l'utiliserez dans la suite de ce tutoriel pour vous connecter à votre poste de travail virtuel à l'aide du client Teradici PCoIP.

Installer des bibliothèques graphiques et un gestionnaire de fenêtres

L'image Google Cloud CentOS par défaut correspond à une installation minimale de CentOS. L'étape suivante consiste à installer les bibliothèques nécessaires à l'exécution de votre poste de travail virtuel avec l'environnement de bureau GNOME.

  • Sur votre poste de travail virtuel, installez les composants requis :

    sudo yum -y update
    sudo yum -y groupinstall 'Server with GUI'
    

Installer l'outil Cloud Access Software de Teradici

L'outil Cloud Access Software de Teradici fournit un agent qui s'exécute sur le poste de travail virtuel, et qui diffuse le bureau sur votre client matériel ou logiciel.

  1. Sur votre poste de travail virtuel, ajoutez les dépôts Teradici :

    sudo yum -y install https://downloads.teradici.com/rhel/teradici-repo-latest.noarch.rpm
    
  2. Installez l'agent standard Teradici pour Linux :

    sudo yum -y update
    sudo yum -y install pcoip-agent-standard
    

Enregistrer l'agent standard de Teradici

  1. Sur votre poste de travail virtuel, activez votre licence Cloud Access Software de Teradici :

    pcoip-register-host --registration-code=registration-code
    

    Remplacez registration-code par le code d'enregistrement de licence que vous avez reçu de Teradici.

  2. Redémarrez le poste de travail virtuel :

    sudo reboot
    

    Votre connexion lancée depuis Cloud Shell est interrompue.

Créer une règle de pare-feu

Le client Teradici PCoIP communique avec votre poste de travail virtuel via plusieurs ports. Vous devez définir des règles de pare-feu autorisant le trafic vers et depuis le poste de travail virtuel.

  • Lancez Cloud Shell sur l'ordinateur local (et non sur le poste de travail virtuel), puis créez une règle de pare-feu qui ouvre les ports requis :

    gcloud compute firewall-rules create allow-teradici \
        --allow tcp:443,tcp:4172,udp:4172,tcp:60443
    

Se connecter au poste de travail virtuel à l'aide de PCoIP

  1. Sur l'ordinateur local, accédez à la section PCoIP Clients (Clients PCoIP) sur la page d'assistance de Teradici, puis téléchargez, installez et lancez le client Teradici PCoIP correspondant à votre système d'exploitation.

  2. Sélectionnez New Connection (Nouvelle connexion).

  3. Dans le champ Host Address (Adresse de l'hôte), saisissez l'adresse IP externe du poste de travail virtuel. Si vous le souhaitez, vous pouvez nommer la connexion.

    Saisie d'une adresse IP externe pour vous connecter au poste de travail virtuel.

  4. Lorsque vous êtes connecté, authentifiez-vous en saisissant le nom d'utilisateur et le mot de passe créés précédemment pour le poste de travail virtuel.

    Authentification sur le poste de travail virtuel.

  5. Si vous êtes invité à sélectionner un bureau à exécuter, sélectionnez celui que vous venez de créer :

    Sélection d'un bureau auquel se connecter.

  6. Cliquez sur Connect (Connexion).

    En quelques secondes, votre bureau Linux s'affiche :

    Bureau Linux sur le poste de travail virtuel.

Tester le poste de travail virtuel

Après avoir déployé le poste de travail virtuel, vous pouvez tester ses performances et son interactivité à l'aide de nombreux outils :

  • Installez Google Chrome sur le poste de travail virtuel pour parcourir vos sites préférés ou regarder des vidéos YouTube.
  • Apprenez-en davantage sur la configuration de l'agent standard Teradici pour Linux.
  • Installez des applications et testez leur comportement et leurs performances.

Dépannage

Cette section répertorie les problèmes que vous pouvez rencontrer lors de la configuration du poste de travail ou pendant la connexion à celui-ci.

Impossible de se connecter au poste de travail virtuel

Problème : vous utilisez un client zéro PCoIP et vous ne parvenez pas à vous connecter à votre poste de travail virtuel.

Solution : assurez-vous que la version 6.1 ou ultérieure du micrologiciel est installée sur le client zéro avant de vous connecter au poste de travail virtuel. Pour en savoir plus, contactez votre représentant Teradici.

Nettoyer

Une fois que vous avez terminé le tutoriel, nettoyez les ressources que vous avez créées sur Google Cloud pour qu'elles ne vous soient plus facturées à l'avenir.

Arrêter le poste de travail virtuel

Les postes de travail virtuels à l'arrêt entraînent des coûts de disque persistant, mais ils peuvent être redémarrés à tout moment. Pour arrêter le poste de travail virtuel, exécutez la commande suivante dans Cloud Shell :

gcloud compute instances stop test-vws

Supprimer le projet

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Gérer les ressources :

    Accéder à la page Gérer les ressources

  2. Dans la liste des projets, sélectionnez le projet que vous souhaitez supprimer, puis cliquez sur Supprimer.
  3. Dans la boîte de dialogue, saisissez l'ID du projet, puis cliquez sur Arrêter pour supprimer le projet.

Supprimer tous les composants

  1. Supprimez le poste de travail virtuel.
  2. Supprimez la règle de pare-feu.

Étape suivante