Configurer des requêtes de préchauffage pour améliorer les performances

Vous pouvez utiliser des requêtes de préchauffage afin d'éviter la latence des requêtes et des réponses lorsque le code de votre application est chargé dans une instance nouvellement créée.

App Engine doit fréquemment charger le code de l'application dans une nouvelle instance. Le chargement d'une instance peut se produire dans les situations suivantes :

  • Lorsque vous redéployez une version de votre application
  • Lorsque des instances sont créées parce que la charge générée par les requêtes dépasse la capacité de l'ensemble actuel des instances en cours d'exécution
  • En cas d'opérations de maintenance et de réparation de l'infrastructure sous-jacente ou du matériel physique

Le chargement du code de l'application dans une nouvelle instance peut déclencher des requêtes de chargement. Ces dernières peuvent entraîner une augmentation de la latence de requête pour vos utilisateurs, mais vous pouvez éviter ce temps de latence grâce à des requêtes de préchauffage. Les requêtes de préchauffage chargent le code de votre application dans une nouvelle instance avant que des requêtes en temps réel n'atteignent cette instance.

Si les requêtes de préchauffage sont activées pour votre application, App Engine tente de détecter à quel moment cette dernière a besoin d'une nouvelle instance, et lance une requête de préchauffage pour initialiser une nouvelle instance. Cependant, ces tentatives de détection ne fonctionnent pas à chaque fois. Il se peut donc que vous rencontriez des requêtes de chargement, même si les requêtes de préchauffage sont activées dans votre application. Par exemple, si votre application ne diffuse aucun trafic, la première requête qu'elle reçoit est toujours une requête de chargement, et non une requête de préchauffage.

Les requêtes de préchauffage utilisent des heures d'utilisation de l'instance comme toute autre requête adressée à votre application App Engine. Dans la plupart des cas où les requêtes de préchauffage sont activées, vous ne remarquerez pas d'augmentation des heures d'utilisation de l'instance, car votre application est simplement en cours d'initialisation dans une requête de préchauffage au lieu d'une requête de chargement. Les heures d'utilisation de l'instance peuvent augmenter si vous décidez d'effectuer davantage de tâches, comme la mise en cache préalable lors d'une requête de préchauffage. Si vous définissez un nombre minimal d'instances inactives, vous pouvez rencontrer des requêtes de préchauffage lors du premier démarrage de ces instances, mais elles resteront disponibles passé cette période.

Activer des requêtes de préchauffage

Les requêtes de préchauffage sont employées par le programmeur App Engine, qui contrôle l'autoscaling des instances en fonction de la configuration fournie par l'utilisateur. Lorsque les requêtes de préchauffage sont activées, App Engine émet des requêtes GET auprès de /_ah/warmup. Vous pouvez mettre en œuvre des gestionnaires pour cette requête afin d'effectuer des tâches propres à l'application, telles que la mise en cache préalable des données d'application.

Le programmeur démarre les instances lorsqu'il détermine que davantage d'instances sont nécessaires. Les requêtes de préchauffage peuvent apparaître dans les journaux même si elles sont désactivées, car le programmeur s'en sert pour démarrer des instances.

Notez que l'appel des requêtes de préchauffage n'est pas garanti. Dans certains cas, des requêtes de chargement sont envoyées à la place, par exemple s'il s'agit de la première instance démarrée ou en cas de forte augmentation du trafic. Cependant, si les requêtes de préchauffage sont activées, le système fera de son mieux pour envoyer les requêtes aux instances déjà préchauffées.

Pour activer les requêtes de préchauffage, ajoutez l'élément warmup sous la directive inbound_services dans le fichier app.yaml. Exemple :

inbound_services:
- warmup

Enregistrer un gestionnaire

Vous pouvez enregistrer le script qui gère les requêtes de préchauffage dans le fichier app.yaml de votre projet. Exemple :

inbound_services:
- warmup

handlers:
- url: /_ah/warmup
  script: main.py
  login: admin

Cet exemple enregistre un gestionnaire pour écouter les requêtes de préchauffage dans le chemin de requête /_ah/warmup avec le fichier main.py.

Créer un gestionnaire

Créez un gestionnaire qui traitera les requêtes envoyées à /_ah/warmup. Il doit exécuter toute logique de préchauffage nécessaire à votre application. L'exemple ci-dessous s'appuie sur l'exemple précédent :

import webapp2

class MyWarmUpCode(webapp2.RequestHandler):
  """
  This class handles the warmup request. You should add any code that you
  need to execute in the `get` method, such as populating caches, and ensure
  that you return a successful HTTP response.
  """

  def get(self):

      # Your warmup logic goes here.

      # Return a successful response to indicate the logic completed.
      self.response.headers['Content-Type'] = 'text/plain'
      self.response.write('Warmup successful')

  # ...

application = webapp2.WSGIApplication(
    [
        ('/_ah/warmup', MyWarmUpCode),
        # Other handlers
        # ...
    ]
)

Étape suivante

Vous pouvez avoir besoin de stocker des valeurs dans un datastore en mémoire, tel que Memcache, afin de donner à votre application un accès rapide et sans requête aux données.

Par exemple, si vous souhaitez créer et stocker une liste des articles actuellement populaires pour votre site, vous pouvez effectuer ces opérations lors du préchauffage dans Memcache. Lorsqu'une requête utilisateur arrive, App Engine n'a pas besoin d'effectuer de requêtes Datastore et l'application peut la traiter plus rapidement.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Environnement standard App Engine pour Python 2